Des milliers et des milliers de cellules dites ciliaires s'y trouvent dans l'ensemble des voies respiratoires. Ils gardent les cils cellulaires, de petits poils qui se déplacent d'avant en arrière comme des vagues. Ils servent à filtrer l'air et à nettoyer les voies respiratoires. Une petite partie des ions de l'air y sont déjà déposés et activent l'activité des fibrilles. La plus grande partie atteint le sang par les poumons.

Les ions négatifs de l'air provoquent une augmentation du cytochrome C et une accumulation d'enzymes dégradant les MAO (MAO = monoamines oxydases). Le cytochrome C joue un rôle très important dans l'apoptose cellulaire (suicide des cellules malades).

Il a également été démontré que le potentiel de la membrane cellulaire peut être directement modifié par les différentes teneurs en ions de l'air. Un potentiel de membrane cellulaire négatif est une condition préalable à une croissance cellulaire saine et active.

Les cellules avec une croissance prononcée cancérigène présentent un potentiel de membrane cellulaire négatif insuffisant !

En chirurgie, ces potentiels négatifs sont donc utilisés pour accélérer la croissance des plaies et des os.


>• nächste Rubrik: effet sur le système nerveux